• Charlène Dorléans

Stage autonomie Lilika en Vallée d'Aspe : récit et conseils


vallée d'aspe, bivouac, autonomie montagne, randonnée vallée d'aspe, randonnée, pyrénées,

Du 25 au 28 août 2021, Lilika a proposé un stage bivouac de 4 jours pour apprendre aux participantes à devenir autonome en montagne, autant pour la partie matériel, nourriture que la partie orientation. Du moins, donner confiance et l'impulsion pour se lancer dans l'aventure de l'autonomie en montagne.

Charlène, stagiaire, vous raconte.

En 2022, Lilika proposera 2 stages de ce type. De difficulté égale quant à la partie physique et technique (niveau 3), il y aura cependant deux niveaux différents pour la partie orientation: débutant ou avancé.

Grâce à cet article, vous saurez comment se passent ces stages...



Récit du séjour en vallée d'Aspe


J-7.

Le téléphone vibre, une notification WhatsApp apparaît alors à l’écran « LILIKA STAGE AUTONOMIE ». Dans 7 jours, le stage autonomie débute, le temps est alors à la préparation du sac et à l'excitation. Que prendre dans ce grand sac de randonnée ? La réponse à la question est vite trouvée car une fiche de préparation est disponible sur le groupe, tout le nécessaire est indiqué. Ne pas se laisser emporter par le fameux « Je prends ceci ou cela…Au cas où ». Vous allez voir que ce célèbre « Au cas où » ne fait pas bon ménage avec la randonnée.

La veille, dernières recommandations, dernières interrogations sur tel ou tel sac de couchage à emporter. A priori la météo devrait être plutôt clémente pour notre séjour…


Jour J.

Le rendez-vous est à 9h00 à Etsaut en Vallée d'Aspe. On se retrouve toutes, on échange les premiers mots dans une ambiance qui promet déjà d’être bonne. Les sacs sont déjà bien lourds et il faut pourtant se partager la nourriture commune : chacune portera environ 2kg de nourriture correspondant aux repas du petit-déjeuner, repas du midi et du soir (sans oublier tisanes et cafés !). Caroline, l'accompagnatrice du groupe a fait les courses et préparé des sachets individuels de poids égal. C’est un séjour tout confort ! Une fois le partage effectué vient le moment de la pesée des sacs et là…. Surprise !

En suivant la liste à la lettre, les poids des sacs devaient être compris entre 11 et 12kg, certaines y sont arrivées et d'autres auront des sacs qui atteindront presque 15kg ! Le fameux « au cas où » ! Des produits réconfortants, des gadgets pas si indispensables. Tout le poids inutile que l’on porte est une difficulté supplémentaire, surtout pour un séjour itinérant de 4 jours.

Moralité n°1 : n’emportez que ce dont vous aurez besoin et que vous êtes sûr(e) d’utiliser ! Car marcher avec 11kg est bien plus facile que marcher avec 15kg, la différence sur le dos est colossale.

Après un transfert jusqu'au vallon de Labrenère, nous voilà donc parties sur les sentiers pour une première journée assez simple… jusqu’à ce que la météo en décide autrement ! Au dernier kilomètre, l’orage nous guette au loin. Consignes de sécurité données, on continue d’un rythme plus élevé pour arriver au refuge d’Arlet qui sera notre premier point de bivouac. Il était prévu de s'arrêter avant, à la cabane de Lapassa mais le plateau est à sec, pas d'eau, nous poussons alors jusqu'au refuge.

On n'entend bientôt plus que les essoufflements et le bruit de la pluie qui tombe sur nos sacs quand soudain la grêle semble aussi être de la partie ! Heureusement cet épisode ne sera que de courte durée car, nous voici arrivées au refuge d’Arlet. Une bière, un chocolat chaud, un thé et il est temps de monter le bivouac pour la nuit. Une fois le coin nuit prêt, il faut se mettre à la cuisine : ce soir c’est Paëlla maison, du riz, du poivron et du chorizo dans une casserole et le tour est joué ! Un délice !

Nous sommes enfin prêtes pour aller dormir en compagnie d’une petite brebis égarée qui aura été la mascotte de la soirée. Il parait que son propriétaire vient la chercher régulièrement mais celle-ci s'échappe à nouveau pour rejoindre les randonneurs, curieux...


bivouac, autonomie montagne, randonnée vallée d'aspe, randonnée, pyrénées,

J2.

Réveil 7h00 (pour les plus matinales) et un peu plus pour les autres… Tout est calme ce matin, l’humidité de la nuit a laissé des traces sur les visages. Le froid a eu raison du sommeil de quelques filles mais la bonne humeur est là et le soleil aussi fait son grand retour ! Quel bonheur de sentir les premiers rayons nous réchauffer. On range le bivouac, on fait chauffer les cafés et on prend le petit-déjeuner avant de donner les consignes pour l’itinéraire du jour. Les premiers exercices sur la lecture de cartes débutent !

Lors de la pause du midi on s’attardera un peu plus sur les bases de lecture d’une carte et désormais, à tour de rôle, les stagiaires seront en tête du groupe avec la carte pour guider tout le monde, Nord et boussole : EN AVANT !

La journée se passe sans soucis, avec un beau soleil, et nous arrivons au Lac d’Estaens, après une rude montée et un passage sur une échelle. Ce lac est magnifique. On décide de monter les tentes, puis rapidement, le groupe se motive à piquer une tête dans ce lac aux eaux limpides qui est l’occasion rêvée pour se rafraîchir mais aussi pour rincer les vêtements (sans savon bien sûr) !

On se sèche puis on reprend les instructions sur la carte, on sait désormais orienter une carte, on commence à intégrer le fonctionnement de la boussole. En deux jours, les bases sont comprises. Toujours la même histoire : on oriente la carte au nord, on cherche où on est sur la carte, on cherche où on va sur la carte, et on décide de l'itinéraire à prendre que l'on décortique en théorie, et on y va !


vallée d'aspe, bivouac, autonomie montagne, randonnée vallée d'aspe, randonnée, pyrénées, lac d'estaens, aragon

J3.

Réveil très frais ! Puisque cette nuit, il a gelé ! Certaines se sont levées aux aurores afin de voir le lever du soleil et c’est avec une grande motivation que l’on grimpe 100 mètres de dénivelé pour voir le précieux se lever depuis le sommet de la Mujer Muerta, quel nom...

Une fois le spectacle terminé, on redescend pour le petit-déjeuner qui sera porridge chaud ! Un délice et surtout bien consistant pour la journée qui nous attend… C’est simple aujourd’hui c’est le grand huit de la montagne : on monte, on descend, on remonte et on redescend !

On prend le temps pour les exercices sur la carte. Au programme : les azimuts. On vise des directions sur le terrain, on les reporte sur la carte, et inversement on vise des directions sur la carte qu’on reporte sur le terrain. A tour de rôle chacune s'exerce. Après quelques exercices pratiques, nous voici sur le départ. La journée s’annonce longue ! Mais le groupe avance bien et il est déjà l’heure du repas du midi. On se pose, on se repose et encore et toujours la carte à la main on s’exerce.

On allume aussi nos portables et l'application IGNRando' qui nous sert de GPS. On décortique son fonctionnement et on apprend assez vite à s'en servir.

En fin d'après-midi, on arrive enfin au dernier point de bivouac : la cabane de Larry. Un refuge qui comporte des couchages, celles qui sont le plus fatiguées pourront y passer une nuit au chaud à l'intérieur. Une petite rivière en contrebas fera le bonheur du groupe pour se laver.

On en profitera aussi pour acheter du fromage de brebis à la cabane, il est tellement bon, que plusieurs personnes en rapporteront à la maison, tant pis pour le poids en plus !

On monte le bivouac et on prépare le dîner, une belle nuit s’annonce.


vallée d'aspe, bivouac, autonomie montagne, randonnée vallée d'aspe, randonnée, pyrénées, lac d'estaens, aragon, itinérance randonnée

J4.

Dernier réveil, la nuit a été bonne et réparatrice pour tout le monde. On petit-déjeune et on se prépare au soleil. Ce matin, ce sera porridge froid, ce séjour est l'occasion de tester plusieurs recettes différentes.

On reprend la carte et on continue les exercices sur les azimuts, par où allons-nous partir ? Chacune choisi sa méthode de navigation : lecture de carte ou IGNRando'. L’itinéraire repéré, on met les sacs à dos, qui se sont allégés depuis le 1er jour, et on prend la route du retour. Une belle étape aujourd’hui avec des paysages toujours aussi spectaculaires. On s’accorde un petit détour par le col d’Ayous afin d’aller saluer JP (l’Ossau). Puis c'est la longue descente jusqu’au parking final à Etsaut via le Chemin de la Mâture… qui ne sera pas si final puisque nous devrons prolonger la marche de 2km pour récupérer les clefs de voiture, erreur de calcul de la chef !

Moralité n°2 : Attention aux clefs de voiture !


Résumé du séjour :

  • 4 jours

  • 57.5 km

  • 3140D+

  • 10 repas en autonomie pour 11 personnes (2kg par personnes)

  • 1 tente pour 2 ou 3 personnes

  • 3 lieux de bivouac

  • Apprendre à lire une carte et à se déplacer avec une boussole, apprendre à utiliser une application de randonnée sur smartphone.


vallée d'aspe, bivouac, autonomie montagne, randonnée vallée d'aspe, randonnée, pyrénées, lac d'estaens, aragon, itinérance randonnée

11 Conseils pour un séjour en autonomie réussi


  1. Prévoir des étapes assez courte, marcher avec du poids est plus fatigant. Les étapes doivent être sensiblement plus courtes que ce que vous avez l'habitude de faire lorsque vous partez à la journée.

  2. Prévoir tous les points d'eau. Il doit y avoir impérativement de l'eau chaque soir.

  3. Utiliser une gourde filtrante qui vous permettra de boire n'importe quelle eau même stagnante comme dans un lac, et qui vous fera gagner du poids.

  4. Votre sac ne doit pas dépasser 12kg pour 4 jours. C'est tout à fait faisable si vous calculez bien ce que vous devez amener et ce que vous ne devez pas prendre

  5. Lyophilisé ou pas? Nous avons fait ce séjour sans aucun lyophilisé et avec seulement 2 kg de nourriture par personne pour 4 jours, c'était peu onéreux, bon, et suffisant en quantité. Variez vos repas, faites-vous plaisir et soyez inventif.

  6. Renseignez-vous sur les possibilités d'acheter du fromage sur l'itinéraire. Dans notre cas, on en a acheté tous les jours, moins de poids, un produit d'une qualité excellente et le plaisir d'acheter en direct à la cabane.

  7. Prendre une popote et réchaud pour 2 ou 3 personnes maximum. Sinon, c'est trop long pour cuisiner...

  8. Prévoir un sac poubelle bien épais qui pourra garder vos déchets proprement pendant plusieurs jours

  9. Garder toujours une panoplie de vêtements au sec pour le change du soir. Ne pas faire l'erreur par exemple d'utiliser sa polaire chaude sous la pluie et ensuite n'avoir plus rien à se mettre de chaud le soir. Les changes du soir et le sac de couchage doivent être minutieusement gardés dans des poches en plastiques en cas de pluie. Même si votre sac est recouvert d'une protection pour la pluie, l'eau finit par entrer dans vos affaires.

  10. Ne pas utiliser de savon dans les cours d'eau. Un gant nettoie très bien la peau sans savon !

  11. Ne pas prendre un sac de couchage trop fin, même en plein mois d'août, les nuits peuvent être humides et froides

  12. Choisissez des lieux de bivouacs magnifiques ! Se poser dans un endroit privilégié est bon pour le moral après une dure journée!


vallée d'aspe, bivouac, autonomie montagne, randonnée vallée d'aspe, randonnée, pyrénées, lac d'estaens, aragon, itinérance randonnée

 

Lilika propose des sorties en montagne, à la journée ou sur plusieurs jours. En 2022, deux séjours autonomie seront au programme. Le programme 2022 sera publié courant décembre 2021. Consultez le programme des sorties: www.lilika.fr


Si cet article vous a plu, vous pouvez le commenter, liker ou partager.

211 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout