• Caroline Aphessetche

Promis, cet été en montagne, je fais caca comme il le faut ! et autres règles de bonne conduite...

Dernière mise à jour : juil. 8


règles de bonne conduite en montagne

Cet été, il va falloir cohabiter en montagne! Quelles sont les règles de bonne conduite qui vont nous permettre à tous de réussir nos randonnées sans déranger les autres?


Septembre 2020, randonnée au Jaizkibel. Tous les recoins de cette charmante randonnée nous accueillent avec son petit cadeau de bienvenue: une crotte avec son papier toilette joliment posé au-dessus! Entre autres et ce n'est qu'un exemple.

Masques perdus et abandonnés, peaux de bananes, coques de pistaches, voitures mal garées, musique à fond les ballons, la liste est longue....L'été dernier a connu son lot de désagrément du fait d'une surfréquentation en montagne, contexte oblige.


L'été 2021 sous le signe du respect des règles pour une bonne cohabitation


Les prévisions de l'été 2021 n'annoncent pas la vague de 2020, elles annoncent un tsunami!! Alors, plus que jamais, si nous ne voulons pas que les arrêtés municipaux interdisant les accès de route se succèdent les uns après les autres et si nous ne voulons pas retrouver nos pneus crevés ou voir les amendes pleuvoir pour mauvais stationnement, nous, randonneurs et randonneuses, nous devrons nous comporter comme il le faut! Fini de se garer le long de la route car le parking est plein!

En allant en montagne pour notre plaisir, loisir ou sportif, nous empruntons des lieux occupés par des riverains et autres usagers professionnels (agriculteurs, bergers, etc..).

Les institutionnels préparent cette saison d'été pour qu'elle soit réussie et qu'elle se passe bien, de nombreux messages via les réseaux sociaux et aux départs des randonnées rappelleront aux usagers de la montagne quelles sont les règles à respecter. Les maires se préparent aussi à recevoir ce public et utiliseront l'arrêté municipal si cela est nécessaire pour interdire ou encadrer un accès par exemple.

Tout le monde a le droit d'aller en montagne et tout le monde a le devoir de respecter les autres usagers, et respecter la montagne elle-même.

Pour ma part, je voulais partager quelques recommandations, fruits de l'observation faite directement sur le terrain.



Les déchets



déchets en montagne


Votre cher caca et papier hygiénique


Le titre n'était pas une blague! Des circuits surfréquentés amènent ce désagrément. Alors comment faire quand vient l'envie pressante?

Dans un idéal écologique, il faudrait creuser un trou, y déposer sa crotte, reboucher le trou et ramener son papier toilette à la maison pour le jeter à la poubelle. Le tout, loin d'un point d'eau. Bon, nous savons tous que presque personne ne le fera. Il s'agit encore d'une autre étape!

Ce qu'il est possible de faire en revanche, c'est de recouvrir son caca avec soit des feuilles si vous êtes en forêt, soit avec des cailloux si vous êtes en montagne. On évitera ainsi d'en faire profiter les autres. Et cela demande peu d'effort, n'est-ce pas? Dans tous les cas, ramenez-votre papier toilette. Même si c'est vrai qu'il se désagrégera rapidement à la première pluie, il n'empêche que cette pollution visuelle est très désagréable.

De plus, éloignez-vous du sentier. Quelle horreur que de trouver une crotte à 10 cm du chemin! Merci pour le cadeau!

Le truc: emportez un petit sac en plastique épais et opaque pour ramener votre papier toilette! Et pour ceux qui veulent tenter le tout pour le tout: une cuillère à soupe dans votre sac ne prendra pas de place, sera légère et vous permettra de faire facilement un joli trou pour y déposer votre crotte dedans!


Les déchets organiques


Beaucoup de randonneurs laissent les restes de nourriture en montagne. Il est possible qu'ils pensent bien faire: la peau de banane, les épluchures d'une pêche feront les affaires d'un renard et un noyau de pêche ou des coques de pistaches disparaîtront bien avec le temps. C'est ce qu'ils pensent et ce qui justifie l'acte.

Et pourtant, laisser ces déchets organiques ne sert à rien. C'est en effet peut-être pas grave, mais ça ne sert à rien, ni au renard, ni à l'écureuil, ils n'ont pas besoin de votre contribution à leur repas.

Ici aussi, on est sur une pollution visuelle que l'on n'aime pas trouver. Les épluchures d'oeuf dur et trognons de pomme repartiront avec vous! C'est tellement désagréable d'arriver a son lieu de pique-nique et y trouver les restes des autres!

Le truc: prenez un pique-nique qui n'aura pas de déchets, exemple, des noix de cajou à la place des pistaches. Si vous vous préparez une salade dans une boîte hermétique, celle-ci vous permettra de servir de poubelle ensuite, vous pourrez y mettre la peau de banane qui ne collera pas dans votre sac!